14 juin 2013

"Sans trembler je pose mes mots sur un tableau"

J'ai pas choisi

 « La douleur

Près de mon cœur

C’est le goût amer

De ne pas connaître le diable

Pour être à son image »…

Voici l’histoire de Faustine, adolescente, entourée de ses amies, de sa famille. Adolescente ordinaire qui a une passion pour les mots : elle écrit du slam.

Mettre des mots sur la page blanche est un moyen pour elle de s’affirmer, elle qui au quotidien a du mal à exprimer ses sentiments.

 Elle est très amoureuse d’un garçon Johan à qui elle aimerait déclarer ses sentiments mais comment s’y prendre ?

«Si Élodie était là, elle m’encouragerait à partir en croisade de mon bel amoureux. Elle échafauderait des stratégies, inventerait des potions, rêverait d’un miracle. J’aimerais avoir le quart de sa fougue. Moi je m’aplatis. Je décide de cesser d’être amoureuse. La voix de Lou Reed scelle ma décision….» 

Et puis un jour une rencontre d’abord un chien et puis une ravissante jeune fille qui lui propose un marché : …tes mots contre l’amour de Johan Faustine accepte sans réfléchir… Elle a ce qu’elle a souhaité mais à quel prix ?

«Moi aussi, je me suis retrouvée avec le diable pour t’apporter mon amour, Jo. Je pensais que cela nous suffirait. J’ai été naïve…».

Une version contemporaine du mythe de Faust dans un roman au style littéraire très musical et poétique. Dommage que ce roman soit si court et oublie de ce fait d’approfondir certains points de cette histoire.

Ne vous fiez pas à la couverture du roman trop enfantine.

Posté par VirginieDelattre à 10:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur "Sans trembler je pose mes mots sur un tableau"

Nouveau commentaire