Biblioado

16 juillet 2021

troupe 52

 

TROUPE 52

de Nick Cutter

 

Quand la fiction rejoint de si près la réalité (qu' est-on prêt à faire pour l' argent et la gloire!)..... Un roman super addictif, mêlant, suspens, angoisse, peur, atmosphère glauque, savant fou, cupidité, instincts primaires , survie,....


"Troupe 52", est un roman que j' ai eu beaucoup de mal à ne pas lire d' une seule traite.

L' auteur sait nous tenir en haleine, avec des chapitres courts (un chapitre pour chaque personnages, en alternance), une plume décisive. On est plongé dans une atmosphère angoissante.

On plonge dans les très fonds de l' âme humaine, avec ce qu' on peut y trouver de pire comme de meilleur. On a peur pour ces enfants qui pourtant au fur et à mesure de cette descente aux enfers vont pour certains développer leur côté le plus sombre. Jusqu' où aller pour survivre?
C'est une lecture coup de poing, choc.....

Un très très bon polar.

Ames sensibles s' abstenir.

Posté par VirginieDelattre à 13:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


mon pere

 

COMMENT MON PERE EST MORT DEUX FOIS

Yves Grevet

 

J'ai adoré!

Un roman d' Yves Grevet, une thématique pas simple : la mort d'un proche.

Et le style d'écriture qui m' a embarqué dans un récit à deux voies celui d'un père et de son fils.

Deux histoires qui se répondent et nous permettent de comprendre ce qui c'est passé, de découvrir la vie cachée de cet homme traqué...

Une très belle surprise je ne m'y attendais pas... Un roman d'espionnage plutôt bien ficelé.

Un coup de coeur.

 

Posté par VirginieDelattre à 13:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 juillet 2021

 

CVT_Felicratie_6914

 

FELICRATIE

de H. Lenoir

 

 

Un roman de science fiction qui dépoussière un peu le genre. Certes, il s'agit d'une bande d'ados qui va sauver le monde.

Mais l'auteur le fait avec beaucoup intelligence et surtout avec beaucoup d'humour (j'ai énormément ri des situations, des personnages,.....).

La planète terre est envahie par des "aliens", la population est quasi exterminée et les survivants sont "domestiqués et servent d'animaux de compagnie aux smnorgasiens.

"...il faut que je vous parle de leur saloperie de pyjamas. Et les chats. Commençons par les pyjamas. vous voyez ces mamies, apré-apocalypse, qui habillaient leur Yorkshire avec des eptits manteaux à carreaux? Bon. Les smnorgs ont vite capté que ça nous hgênait d'être à poils dans la rue. Ca les a fait marrer, ces couillons. genre : "oh regarde cette adorable espèce sous-développée qui souffre du concept antique  de la pudeur! #trop mignon"; Donc, ils ont commencé à nous rhabiller. Mais pas avec nos fringues habituelles, noon. Avec des espèces de pyjamas intégraux, en pilou, généralement de couleurs pastel. Résultat on ressemble tous à de gros bébés en train de trottiner derrières des corpions géants de l'enfer. Ca , sérieux, je ne l'ai jamais vu dans un film. Comme quoi, on manquait d'imagination...."

C'est comme ça que Yacine 16 ans (animal domestique d'un couple de smnorgasiens va rencontrer Rosamonde , trouver une chatte et sa portée (et oui petit détail qui a son importance les envahisseurs sont allergiques au poils de chats!!) et s'enfuir à la recherche de survivants . Survivants qu'ils vont trouver. Oui l'humanité n'est pas morte et elle va se défendre.


Le roman devient alors un véritable roman d'aventures et de sciences fiction avec tout les codes qui appartiennent au genre.

Un roman très agréable à lire, drôle. Il aborde avec beaucoup d'humour et de délicatesse tout un tas de thématiques comme la différence, l'amour, l'homosexualité.

Posté par VirginieDelattre à 16:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

26 juin 2021

rebondir

 

 

"De l'importance de savoir rebondir"

de Laura Zimmermann

 

 

Un très bon roman, sensible, écrit avec beaucoup d'humour sur un sujet malgré tout difficile :  la différence physique, l’acceptation de soit, l'acceptation du regard de l'autre...

 

"...d'ailleurs je ne suis pas la seule pour qui le corps est un sujet tabou. Entre filles, on n'évoque que des complexes anondins : les plus grandes d'entre nous se plaignent d'avoir du mal à trouver des jeans assez longs; on peste  contre nos boutons d'acné.. Mais pour les trucs plus graves ou plus gênants, c'est la loi du silence qui prévaut...."



C'est l'histoire de Greer, accompagnée à tout moment par Marthe et Maïté ( ces deux compagnons de vie), Ils sont là, elles ne les aiment pas et pourtant elle doit faire avec, vivre avec, découvrir les joies du sport avec et enfin et surtout accepter le fait de pouvoir être aimée même si elle est persuadée du contraire.



C'est drôle, rendant le récit ainsi plus léger. Le roman aborde une multitude de thématiques propres aux ados.

 

"....Ou alors, la norme, c'est nous, tous autant que nous sommes. Et au beau milieu, bien envue, il y a moi. je ne me planque plus, Jackson....."



J'ai beaucoup ri, j'ai été ému par la force de Greer.



Dommage que ce roman soit servi par une couverture aussi banale, qui à mon goût n'est pas à l'image du récit.

Posté par VirginieDelattre à 15:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

02 juin 2021

Une petite amitié n'a jamais tué personne

bureau

THIS IS NOT A LOVE STORY

de Alfonso Gomez-Rejon

adaptation du roman "Me and Earl and the dying girl" de Jesse Andrew

 

 

Petit coup de coeur pour cette belle et touchante histoire d'amitié.

Elle s'appelle Rachel et lui Greg.

love story

 

 

Lycéens tous les deux.

Ils se connaissent à peine.

Un drame dans la vie de Rachel va les rapprocher, les réunir. Et va naître entre eux une véritable et belle amitié.

 

This is not a love story est une histoire trés touchante, émouvante avec des personnages attachants. Un film qui n'est pas dénué d'humour voir même de poésie.

 

Un trés bon moment de cinéma

 

Posté par VirginieDelattre à 16:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


19 mai 2021

aout 61

 

AOUT 61

Sarah Cohen-Scali

 

Je continue avec un grand plaisir la lecture des romans de sarah Cohen Scali. Des romans qui à chaque fois nous emmènent dans un moment de notre passé, de notre mémoire collective....des romans pour ne pas oublier. On y retrouve des personnages attachants, bouleversants.


Avec Août 61, on fit la rencontre de Ben, un vieux monsieur aux prises avec un certain "AL". Avec beaucoup d'ingéniosité dans son écriture, Sarah Cohen Scali nous plonge dans le passé de celui-ci et retrace avec nous son histoire (son enfance, son amour perdu, sa vie professionnelle,....) mais surtout elle met l'accent sur une période sombre de l'Allemagne : la construction du mur de Berlin, le pouvoir politique et sa police secrète qui y on font régner la terreur.


Le destin d'un homme et de cette femme qui se sont rencontrés durant leur enfance,(et qui ont toujours été liés même séparés) des vies brisées, malmenées, surveillées au nom d' un idéal politique que certain espérait mais qui les a pris en otage.



Un très bon roman (avec quelque libertés historiques, elles sont avouées par l'auteur à la fin du livre) mais qui propose une écriture très riche et travaillée.

 


Un coup de coeur.

Posté par VirginieDelattre à 17:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

 

si tu avances

SI TU AVANCES 

Cathy Ytak

 

 

Je découvre avec ce roman "si tu avances" la collection court toujours.


Je ne découvre pas l'écriture de Cathy Ytak. J'ai sélectionné cette lecture parce que c'est Cathy Ytak.

Et comme à chaque fois j'aime son travail, son style, son écriture rythmée, sensible, touchante, jouant avec une multitude de sentiments. Notre héroïne, Katja, dans ces quelques pages est traversée par une flopée de sentiments, forts, contradictoires,...

 

"...les mots blessants de Quentin, leur violence, et surtout cette idée effrayante qu'on peut avoir envie de mourir juste parce qu'on a trop rêvé...."

 

 

Les mots de Cathy Ytak nous parle de l'adolescence, de ses joies, ses tourments, ses premières expériences.

 

" ...Ce qui se passe alors dans son cerveau échappe à toute logique. Une idée a jailli de nulle part et s'impose, terrassant toute possibilité de réflexion rationnelle : tout arrêter, en finir, mourir...."...."La seule bonne solution, c'est de vivre et de continuer à avancer coûte que coûte....."


Je ne parlerai pas de l'histoire, pour ne rien en dévoiler. Mais je suis un peu frustrée par le fait que ce récit soit si court (je sais c'est le principe de cette collection). Je reste un peu sur ma fin, j'aurais aimé des personnages plus profonds, en connaître d'avantage à leur sujet, que les balades dans cette nature "sauvage" m'emmènent encore plus loin.


Les sujets abordés sont forts, les plus heureux comme les plus malheureux, forts comme le bouleversement de l'adolescence.


Katja est une jeune fille attachante, comme les personnages qu'elle va rencontrer au fil des 60 pages de ce roman.

 

Posté par VirginieDelattre à 17:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

15 mai 2021

ailleurs

Un film de GINTZ ZILBALODIS

édition Away - Bilibaba- 2019

 

Ce film d'animation est une véritable pépite. 

Un grand coup de coeur pour cette création visuellement et émotionnellement magnifique.

Le créateur nous plonge dans une nature époustouflante tour à tour luxuriante, colorée, aride et sauvage. On s'y retrouve plongé avec le personnage principal, un rescapé  qui va se lancer dans une fuite en avant.

ailleurs 3

ailleurs 2

 

Et cette présence, permanente, inquiétante....

 

ailleurs 4

 

Le périple est jalonné de rencontres touchantes.

 

Un univers onirique, fantastique, poétique.

 

UN GRAND COUP DE COEUR!

 

 

 

 

 

 

 

Posté par VirginieDelattre à 09:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 mai 2021

La vérité nous libère tous.....

 

 

hotel

 

HOTEL CASTELLANA

destins croisés dans l'Espagne de Franco

 

Ruta Sepetys

C'est toujours avec un grand plaisir que je lis un roman de Ruta Sepetys. Et comme à chaque fois, je ne suis pas déçue, bien au contraire, elle m'a encore une fois "embarquée" dans un moment d'histoire, par le truchement de quelques personnages, ici Ana et sa famille (jeunes espagnoles), Daniel et sa fille (famille texane en voyage à Madrid) , et cet hôtel, majestueux, somptueux, témoin muet d'intrigues, de complots, d'histoires d'amour,.....

A travers de leur rencontre elle va aborder dans ce roman la période franquiste de l’Espagne d'après guerre : la misère, la peur, le répression dans cette Espagne qui au moment de l'intrigue, ré ouvre ses portes à l'Amérique, aux groupes pétroliers américains. Savent-ils, ne voient-ils rien, n'ont-ils pas envie de savoir?

Une histoire se noue entre Anna, femme de chambre, Daniel, client de l'hôtel et la famille de celle-ci ( rafa, julia, Puri, ....) mais peut-il comprendre leur vie, leurs peurs, leur silence, leurs secrets? Lui qui découvre tout cela avec son œil d'étrangers et de photographe?

" ...Le système était rigide. C'était l'Espagne de Franco. Il ne fallait vraiment pas tomber dans les mains de la Guardia Civil ou de lapolice. Les prisons étaient affreuses et on y jetait les gens pour un oui pour un non...."

Malgré lui, sa famille se retrouvera au cœur d'un secret, d'une pratique effroyable qui a eu cours dans cette Espagne franquiste, un scandale qui a été étouffée pendant des décennies sous un pacte de silence et qui a été mis au grand jour que très récemment.

 

"... Entre 1939 et la fin des années 1980, on soupçonne  que plus de 300000 bébés ont été volés à leurs mères et vendus pour être adoptés..."

 

Bien que romancé, au travers d'une jolie histoire d'amour, l'auteur aborde une fois encore un fait historique avec beaucoup d'intelligence et de finesse; avec des personnages forts, emblématiques (Fuga, jeune orphelin, qui rêve de devenir torero; Julia qui porte le poids d'une histoire familiale et doit supporter le poids d'une famille, Puri, Miguel,...).

Un récit poignant et captivant.

Posté par VirginieDelattre à 15:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

09 mars 2021

danseurs de l'aube

LES DANSEURS DE L'AUBE

De Marie Charrel

Un roman miroir, où deux histoires, deux couples se racontent à nous. Deux couples, deux époques, une même passion la danse, le flamenco.


Nos jeunes danseurs de l'aube par amour l'un de l'autre, par amour de la danse, vont marcher sur les traces de Sylvin et Maria Rubinstein, nous replongeons ainsi dans le passé de la Pologne durant la seconde guerre mondiale et nous faire revivre ainsi le destin de ces jumeaux Sylvin et Maria. On y retrouve leur amour de la danse, leur amour fraternelle et ses temps obscurs de la seconde guerre mondiale, avec ses persécutions, ses drames, ses horreurs, ses souffrances y compris cette souffrance ultime pour Sylvin : perdre Maria.... Une souffrance qui le mènera à accomplir l' insensé.

Ce roman est comme le flamenco, vif, rapide, fougueux,.... nous faisant ressentir des émotions intenses. Pour ma part ce fut aussi la découverte de ces deux danseurs au destin brisés par une idéologie meurtrière.



Au delà du fait historique, ce roman aborde aussi des thèmes comme la différence, l'acceptation de soi, le besoin de découvrir le monde pour se construire et étancher sa soif de liberté.

En cela réside la particularité et l'intelligence de ce roman qui se sert d'une histoire contemporaine pour nous raconter l'histoire. L'histoire comme un éternel recommencement.

 

Un intense moment de lecture. Coup de coeur

 

Posté par VirginieDelattre à 09:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,