16 mars 2014

Ne t'inquiète pas pour moi de Alice Kuipers

"Parfois, on dirait que c'est plus facile de poser les questions par écrit, pour te demander comment tu vas et comment ça se passe avec le médecin, tout ça." Il y a une petite tradition épistolaire dans la famille de Claire : elle et sa mère communiquent énormément par post-it interposés collés sur la porte du frigo. Quoi de plus normal pour une jeune fille, prise par son quotidien d'adolescente au lycée d'oublier sa clé et d'écrire des "je t'aime " en toute hâte à sa mère avant d'aller retrouver ses amis ? Et puis, la mère,... [Lire la suite]
Posté par Caroline Dumont à 16:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 mars 2014

JE DOIS TE REMERCIER POUR TA BONNE ACTION...

CAFE GIVRE "Comme si c'était possible! Ce type est un dingue. Et pourtant je ne jette pas le grain de café. Je fais bien un voeu avant de souffler les bougies de mon gâteau d'anniversaire, et en regardant passer une étoile filante. Au fond de moi, j'ai autant besoin de changement qu'on peut avoir envie de caféine en Scandinavie. Je vis une petite vie tranquille, cachée dans l'ombre de mes deux amis de coeur, mais il est temps de passer à autre chose. Quand ils vont quitter Norbdy  à la poursuite de leurs rêves, je resterai... [Lire la suite]
Posté par VirginieDelattre à 14:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 février 2014

FISH TANK

FISH TANK Toutes les feuilles sont marronsEt le ciel est gris.Je suis allé faire un tourPar un jour d'hiverJe serais en sécurité et au chaudSi j'étais à L.A.Rêvant de Californiepar un tel jour d'hiver. (California Dreamers) Andréa Arnold (la réalisatrice) nous ouvre une fenêtre sur une cité anglaise, et plus précisément sur un appartement : celui de Mia. Mia, ado rebelle, bagarreuse, écorchée par la vie,  vit ici avec sa mère (mère célibataire à la dérive) et sa petite sœur. Par cette fenêtre ouverte on aperçoit son... [Lire la suite]
Posté par VirginieDelattre à 13:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 février 2014

Il était une fois des ados sages comme des images....

"En trente ans, entre trente ans entre ces murs, je n'ai jamais vu ça. Je n'ai jamais vu une tripotée de crétins pareils. Vous avez un niveau que je n'attendrais pas chez des sixièmes ! Des obsédés sexuels et des drogués de l'écran. Génération Y, génération Z, génération X, plutôt oui ! Je n'avais jamais vu jusqu'à aujourd'hui, quelqu'un se vautrer devant un téléphone portable les jambes écartées, au mépris de sa vie et de son avenir. Oh! mais ce n'est pas seulement de votre faute, mes pauvres enfants ! Il y a des claques qui se... [Lire la suite]
Posté par VirginieDelattre à 14:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
20 février 2014

L'amour véritable commence là où tu n'attends plus rien en retour...(Saint Exupery)

Paris, 1961. Christophe a 17 ans, bientôt 18 ! Il est le fils de deux anciens artistes. Sa mère était comédienne, son père aussi et il est aujourd'hui régisseur d'un grand théâtre parisien. Christophe baigne dans l'univers des mots, de la poésie, du théâtre "aujourd'hui je le sais, le théâtre est mon nid, et le français ma vie. C'est là que j'ai appris à rêver. Là que j'ai acquis le goût de l'aventure et de l'écriture, là que j'ai soupçonné le pouvoir des mots qui sont j'en suis convaincu, le ferment de la pensée et le moteur de... [Lire la suite]
Posté par VirginieDelattre à 14:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 janvier 2014

CEUX D'EN HAUT

1862. Une auberge  d’altitude dans les Alpes Suisses.  Chaque hiver, les propriétaires des lieux quittent l’auberge et redescendent  dans la vallée. Ils sont remplacés alors par deux montagnards qui veillent sur les lieux.  Cette année, l’un d’eux,  Gaspard est accompagné d’un jeune  du nom d’Ulrich. Ulrich n’est pas montagnard, il est jeune, il est d’ailleurs… Ulrich porte en lui, une sorte de mélancolie, de tristesse…. Ils s’installent dans cette auberge et sont vite isolés du reste du monde quand... [Lire la suite]
Posté par VirginieDelattre à 14:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

22 décembre 2013

Laisse brûler de Antoine Dole

"Chaque nuit ça le hante un peu plus, ces visions qui raclent le moindre espace entre sa peau et lui. Des obsessions dingues, à lui en décoller la chair sous leur salive bouillante. Des visions qui se greffent en appendices noirs, des prolongements de lui. Elles le parcourent jusqu'à trouver l'entaille. Le plus petit millimètre d'ouverture. Très vite c'est en lambeaux qu'il faut considérer le corps, entailles larges comme des fentes de boîte aux lettres, dans lesquelles glissent les impressions les plus désespérées. Maxime est... [Lire la suite]
Posté par Caroline Dumont à 20:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
21 décembre 2013

Nostalgia de Véronique M. Le Normand et Iris Aleluia

"Dans mes rêves, je danse aussi bien que Noureev." Un nouveau bel ouvrage de la collection Photoroman, Nostalgia. Comme le titre le suggère, il y est question de souvenirs, de regrets, d'évocation de tendres instants et d'autres, plus douloureux, de ces moments qui nous construisent, et qui se rappellent à la mémoire avec une fulgurance indéniable. Dans la ville de F., Fabrice, un danseur revient sur les traces de son enfance, pour présenter son dernier spectacle. Il se remémore alors son ancienne voisine, Marie-Sarah, dont... [Lire la suite]
Posté par Caroline Dumont à 15:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 décembre 2013

La porte rouge de Valentine Goby et Hortense Vinet

"Mais je ne sortirai pas. Dehors il y a des cygnes blancs, maman, des nénuphars roses, des cinémas climatisés, des piscines turquoise, des milk-shakes, des rues colorées où flâner avec des copines, il y a du soleil comme jamais je n'en ai connu ici et des gens qui se baignent dans les fontaines,  il y a sûrement des garçons torses nus et le boxer qui dépasse du jean, des bouches à embrasser, des marchands de glace italienne bien crémeuse, oui ; mais il y a aussi une porte rouillée à trois rues d'ici, elle s'ouvre en grinçant,... [Lire la suite]
Posté par Caroline Dumont à 17:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
10 décembre 2013

UN LARSEN DECHIRE LE SILENCE....

NE T’EN VA PAS  « …Je ne comprends pas la violence. Je  ne comprends pas à quoi ça sert. Et pourquoi moi aussi, j’en ressens ? Parfois ça me prend, j’ai envie de sauter à la gorge de tout le monde….J’attrape un morceau de drap…et j’enveloppe la chienne. Elle est pleine de vieilles cicatrices. Ça va être dur de la désintoxiquer, de lui enlever le « virus » des combats… » Voici l’histoire de Mack, jeune ado « paumé » vivant avec son père, pour qui il n’existe pas…Sa mère les a quittés il... [Lire la suite]
Posté par VirginieDelattre à 16:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,