13 septembre 2016

Le sel de nos larmes

  LE SEL DE NOS LARMES   Ruta Sepetys   "Capacité du navire : 1463 Passagers à bord : 10573 Canots de sauvetage : 22 Alors je me rappelle. Dix canots de sauvetage manquent." Le dernier roman de Ruta Sepetys, aborde un évènement dramatique et méconnu de la seconde guerre mondiale : une des plus grande catastrophe maritime. Nous sommes en Prusse orientale, l' armée russe met en déroute l' armée allemande qui décide d' une massive opération d' évacuation par voie navigable. C' est l' opération... [Lire la suite]
Posté par VirginieDelattre à 11:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

26 août 2016

Les secrets sont tellement lourds.. une fois qu' on ne les porte plus, on se sent léger comme l' air...

  LES CHIENS Allan Stratton "Ou alors les chiens l' ont tué. Il serait couvert de morsures. Attends : et s' il avait été assassiné? Assassiné? Oui! et si son père l' avait assassiné? C'est facile à imaginer. Repense aux dessins. Le marteau, la fourche, la manière dont son père l'empoignait. Non le Jacky de mon rêve a dit que son père était  parti. Ca veut dire qu ' il était vivant au moment de ce départ. Pas s' il a été assassiné. Il a vu son père s' en aller, parce que son fantôme est resté. Je ferais mieux de me... [Lire la suite]
Posté par VirginieDelattre à 14:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 août 2016

Tres vite ou jamais...

  TRÈS VITE OU JAMAIS Rita Falk "Je vous envie, mon jeune ami. Je vous envie beaucoup. Vous avez une chance merveilleuse. Des amitiés comme celle que vous vivez, il y a longtemps qu' on en voit plus, hélas. C'est devenu quelque chose de très rare. Et de très précieux. L' autre jour , lorsque je vous ai demandé si vous étiez "juste copains", je n' ai pas voulu dire autre chose. Je crois hélas que vous vous êtes mépris sur le sens de ma question. Vous auriez dû répondre : "oui nous sommes amis, et rien ni personne ne pourra... [Lire la suite]
Posté par VirginieDelattre à 12:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
21 juillet 2016

    LES HÉRITIERS d' après une histoire vraie un film de Marie-Castille Mention-Schaar   Vrai gros coup de coeur pour ce film, inspiré d' une histoire vraie. Un lycée : le lycée Léon Blum de Créteil, où se croise un meltingpot culturel, social, religieux, une violence au quotidien (verbale, physique) dans l' enceinte du lycée mais aussi dans la cité, à la maison. Une  classe : la seconde 1 à la réputation détestable : élèves perturbés, faible niveau scolaire, chahut, bazarre.... Leur prof d' histoire... [Lire la suite]
Posté par VirginieDelattre à 16:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
21 juillet 2016

  MAMAN J'AI PEUR Jean-Paul Nozière   "Maman j' ai peur" est la confrontation de deux univers...  C' est une rencontre, un choc entre deux ados que tout oppose. Il y a lui : Grégoire, fils de profs, famille aisée, famille unie, en vacances pour l' été et il y a elle : Anca ( elle prétend s' appeler comme ça), jeune roumaine, désoeuvrée, plongée dans le tourbillon d' un réseau mafieux.... Elle cambriole la maison de Grégoire et c'est là contre toute attente qu 'il tombe raide amoureux d' elle, de cette fille dont... [Lire la suite]
Posté par VirginieDelattre à 08:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
24 juin 2016

POLAROID...

  POLAROID Séverine Vidal et Julien Castanié Polaroïd est un roman qui oscille entre bande dessinée et roman graphique. Tout le plaisir du Polaroïd y est présent. L' instantané d' un moment de vie, celle de quatre copains d' enfance. Il y a Manel, Clothilde, Mollusque et Anna.                   Un instantané qui nous dévoile ses détails au fur à mesure qu' apparaît la photo. Tout comme ce roman qui au fil des pages dévoile une amitié forte,... [Lire la suite]
Posté par VirginieDelattre à 12:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

09 juin 2016

LA LETTRE DE MON PERE : une famille de Tunis dans l' enfer nazi...

LA LETTRE DE MON PÈRE  une famille de Tunis dans l' enfer nazi Frédéric Gasquet   "...Je n'en veux pas à ceux qui m'ont condamné, ils sont pris dans un engrenage. La vengeance n' a jamais servi à rien...."   Ce roman est l' hommage d' un homme pour son père, son oncle et son grand-père. Frédéric Gasquet, né Scelma, nous emmène en 1944, à Tunis, époque où son père, son oncle et son grand-père sont arrêtes puis condamnés à mort par l' Allemagne nazie. Commence alors le récit de sa propre vie, avec l' absence... [Lire la suite]
Posté par VirginieDelattre à 12:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 juin 2016

LE DIABLE FAISAIT LA LOI....

BLOOD FAMILY Anne Fine   "Il restait là assis, silencieux, les yeux écarquillés. C'était un gamin sérieux et très méfiant. Il sursautait pour un rien,  ce qui est hélas le cas de la plupart des enfants que je vois....à tous les coups il se crispait. Pourtant quelque chose au fond de lui semblait avoir été épargné. Bien sûr on ignorait depuis combien de temps sa mère était dans cet état pitoyable. Mais il paraissait évident qu' avec lui on finirait par arriver à quelque chose..."   Anne Fine dans ce roman... [Lire la suite]
Posté par VirginieDelattre à 15:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 juin 2016

"Au bout d' un an les services sociaux ont accepté de me renoyer chez moi...."

DYLAN DUBOIS Martine Pouchain   "Le truc le  plus difficile à avaler, c' est qu' elle a l' air chez nous comme chez elle et m' accueille donc comme si c' était moi, le nouveau venu dans cette maison..." Dylan est un adolescent passionné par la nature, par la forêt, son rêve devenir un homme des bois. C' est un comble pour quelqu 'un qui s' appelle Dylan Dubois. Il a 16 ans, il vient de quitter le foyer dans lequel il a été placé à la suite du divorce de ses parents. Sa mère est partie et son père en a été anéanti au... [Lire la suite]
Posté par VirginieDelattre à 15:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
05 juin 2016

L'année pensionnaire

L'année pensionnaire d'Isabelle Lortholary, Gallimard, 2016 "Un matin de septembre Attali entre à Sainte-Catherine et ce à quoi j'ai accordé importance depuis mes sept ans recule dans l'oubli, au premier plan il n'y a que son visage et son sourire et ses cheveux couleur miel et chocolat. Il n'y a qu'elle et cette histoire que je raconte, dont j'aimerais tant qu'elle nous soit commune, dont je ne suis pas certaine qu'elle ne soit pas que la mienne. Aujourd'hui encore je n'arrive pas à dire que j'aimais Attali et c'est une phrase... [Lire la suite]
Posté par Caroline Dumont à 12:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,