21 juillet 2016

nozieres_2

 

MAMAN J'AI PEUR

Jean-Paul Nozière

 

"Maman j' ai peur" est la confrontation de deux univers...  C' est une rencontre, un choc entre deux ados que tout oppose. Il y a lui : Grégoire, fils de profs, famille aisée, famille unie, en vacances pour l' été et il y a elle : Anca ( elle prétend s' appeler comme ça), jeune roumaine, désoeuvrée, plongée dans le tourbillon d' un réseau mafieux.... Elle cambriole la maison de Grégoire et c'est là contre toute attente qu 'il tombe raide amoureux d' elle, de cette fille dont il ne connaît rien et qui pourtant l' attire, le fascine.... 

Commence alors un récit en alternance.

Grégoire nous raconte comment il va partir à la recherche de cette fille, avec l' aide improbable d' un ancien gendarme énigmatique, original, marginal... qui s' avère être d' une aide incroyable.

Et surtout Anca nous raconte son histoire au travers du livre de sa vie. Elle retrace alors son parcours : une vie de misère dans un tout petit village, des parents qui  partent mendier à l' étranger pour les faire vivre (elle et sa famille) et cette mafia qui les endette pour mieux les contrôler, leur ment, les abuse, les menace... et finit par leur voler Anca, pour rembourser les dettes et sous prétexte d' une vie meilleure... qui s' avérera un miroir aux alouettes. Commence alors pour Anca une vie de peur, d' angoisse, de mensonge (on l' envoie à l' école où elle excelle... mais on la menace de prostitution si elle se rebelle), de menaces. Un seul échappatoire : le livre de sa vie, où elle se confie, témoigne, un véritable exutoire qui la met en danger.

Le témoignage d' Anca est très émouvant, il nous plonge dans ces trafics d' humain, de jeunes filles de l' est destinées à la mendicité, à la prostitution, aux mains de malfrats sans scrupules profitant de la misère pour s' enrichir... on y découvre les rouages de ce trafic.

Un témoignage fort qui s' oppose à un témoignage, celui de Grégoire plus léger, plus fantasque de l' ados fou d' amour prêt à tout pour retrouver sa belle et qui va découvrir un univers noir et cruel qu' il ne soupçonnait pas.

Ce roman comme une médaille oscille entre deux revers d' un récit de vie, pour ne finir par ne faire plus qu' un. Tout comme la couverture de ce roman aux couleurs surprenantes (on est loin de la noirceur de la vie d'Anca) constitué d' un univers calme et rangé opposé à un univers désordonné et chaotique...

Posté par VirginieDelattre à 08:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


Commentaires sur MAMAN J'AI PEUR Jean-Paul Nozière "Maman j' ai

Nouveau commentaire