08 décembre 2014

"Les emmerdes c'est comme les poupées russes, tu sais jamais ce qui vient aprés...."

papa

"Aujourd'hui lundi 11 avril, 18 heures, cela fait un an que mon père est mort. Personne! Je suis seule dans l'appartement, pas un bruit. Même le chat dort sur le velours de ces pattes".

 

Ombéline est lycéenne.

Elle vient de vivre un drame familial.

Elle vient de perdre son père, son papounet, son papa...

 

La question pour Ombelline est : comment faire face, comment continuer à vivre normalement alors qu'il n'est plus là?

Sa vie s'est écroulée et elle continue à partir en morceaux.

"Je respire la solitude. Je parle aux murs. Début de folie? A voir! A peine mon père reposait-il 6 pieds sous terre que la famille, tel un dragon, s'est réveillée. Ils ont craché du feu de tous bords. Résultats des courses, plus grand monde ne se parle plus...Je suis en première ligne et ça décoiffe"

Chaque membre de cette famille essaye de surmonter tant bien que mal cette épreuve. C'est une famille aimante qui veut protéger Ombeline  mais dans laquelle elle va vite se sentir bien seule; entre un frère qui ne communique pas et se consacre uniquement aux filles, une soeur fantomatique qui consacre son temps aux études et à ne pas se nourrir, une mère qui va se tourner vers la religion...jusqu 'où jour où elle disparaît complètement sans explication....

A force de courage, de persévérance, et surtout avec l'aide de ses amis et de sa grand mère Gram, elle va tout mettre en oeuvre  pour ne pas sombrer totalement et surtout pour reconstruire sa famille...

Ombeline s'adresse à nous avec beaucoup d'humour et de réalisme pour nous parler de cet épisode douloureux de sa vie. Cette lycéenne, qui nous parait si petite face à ce drame, s'adresse aussi très souvent à son père...

Un roman sur le thème de la mort et du deuil,  abordés de façon très touchante. Il ouvre des portes sur des thèmes très larges et difficiles comme les sectes, l' anorexie,... mais aussi l'amitié, l'amour, les relations intergénérationnelles...

 

Posté par VirginieDelattre à 11:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Commentaires sur "Les emmerdes c'est comme les poupées russes, tu sais jamais ce qui vient aprés...."

Nouveau commentaire