22 août 2014

On dirait que vous êtes un seul réparti en une multitude....

herissons

 

LA COLERE DES HERISSONS

de Jacques Cassabois

 

"Ils ont pourri mes sols avec leurs pesticides! Et maintenant qu' ils sont propres, ils veulent me les repourir avec leur saloperie de gaz de schiste! Mafia du pétrole, mafia des laboratoires, c'est du pareil! Leur  science tue!..."

 

Nous vous laissez pas berner par la couverture de ce livre, on y parle de hérissons certes; mais de hérissons en colère, aux revendications sérieuses mais aussi et surtout de politique, d' environnement,  de pollution, d'avenir,....

On retrouve dans ce roman un couple de jeunes ados : Clémence et Louis qui s'aiment depuis aussi longtemps qu' ils se connaissent. C'est à dire depuis toujours. Ils vivent dans une petite ville, où sont prévues des extractions de gaz de schistes...La population se mobilise pour empêcher ces extractions mais pas assez au goût de ces deux jeunes, qui se sentent directement menacés. C'est  leur avenir,  leur futur qui est en jeu. Ils vont alors créer un collectif (constitué de eux deux, mais ils seront vite bien plus nombreux...) : "les hérissons en colère". Leur objectif : lutter, mais une lutte qu'ils veulent pacifique. S'éveille alors en eux les premiers engagements militants et politiques.

 

"...Pourquoi hérissons? Parce que c'étaient des animaux familiers, sympatiques, uniques. Mais aussi parce que les hérissons comptaient parmi les grandes victimes de l'évolution. Chaque été, la circulationautomobile provoquait des hécatombes, et les pesticides qui polluaient les jardins, l'usage des clôtures infranchissables, la disparition des haies complétaient le massacre. Autrement dit, les érinacéidés étaient une préfiguration des générations futures, qui risquaient bien, si elles se laissaient mener par le bout du nez, d'être elles aussi décimées par la furieuse course au bien-être, orchestrée par les marchands d'énergie fossile. Oui ils se sentaient pleinement des hérissons et ils espéraient susciter la même sympathie...."

Tout commencera par des distibutions de tracs sur les marchés, la création d'un site internet. Puis leur action prendra de l'ampleur ainsi que leur manifestation (enchainement à des trains, blocage de péage d'autoroute). Trés vite nombreux et rejoint même par les adultes, leur mouvement va vite devenir génant et ces lobby financiers qui leur font face vont vite devenir dangereux. Arriveront alors, ennui avec la justice, menaces de mort,...

 

La colère des hérissons est un roman "utopique" sur ce que pourrait être le soulèvement de la jeunesse (ici à l'échelle d'une petite ville puis d'une région) qui grâce à l'union de celle-ci pourrait arriver à faire modifier des décisions, politico-financières et avoir ainsi un impact direct sur leur avenir. De plus ce récit prend  quelque fois une tournure quasi fantastique. En effet, Clémence et Louis ont une relation trés particulière, très forte, quasi "cosmique", en communication  avec la nature et même plus encore...Ils ont le setiment que la voie de leur engagement leur est indiquée par la maman de Cléménce,récemment disparue.

"Maman chérie, tu étais là. c'était bien toi. Je t'ai reconnue. Tu sentais bon le pré. Sans toi, je n'aurais jamais eu le courage de parler. Je suis tellement heureuse de t'avoit à mes côtés. Je voudrais que tu restes. Ceux qui t' ont fait du mal continuent. Partout où ils passent, ils détruisent, ils souillent. Ils ont décidé de s'installer chez nous. C'est comme si la mort revenait pour t'emporter encore. J'ai la haine. Est-ce que rien ne peut les arrêter?...Ni les anges qui veillent ni les âmes qui continuent de nous accompagner. Ces sales types disposent de la vie comme si elle leur appartenait...Ils sont grands et nous petits....Mais il faut  leur mettre des bâtons dans les roues..."

C'est un roman trés agréable à lire, très engagé dans la lutte pour la protection de l'environnement, un roman qui aborde les premiers engagements politiques. "Les hérissons quand c'est parti , ça n'arrête plus."

 

 

 

Posté par VirginieDelattre à 13:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Commentaires sur On dirait que vous êtes un seul réparti en une multitude....

Nouveau commentaire