30 juin 2014

Ava préfère les fantômes de Maïté Bernard

Ava préfère l'amour

 "Tout ce que tu crois connaître de la vie et de la mort est faux. Nous n'avons pas tous la chance de trouver une paix immédiate après notre décès. Les fantômes existent. Les vampires et les loups-garous sont un fonds de commerce hollywoodien, les anges une vaste supercherie, et les sorcières et les fées, comme on le sait, des contes pour les enfants. Mais les fantômes existent. Partout, tous les jours, tout le temps, tu marches au milieu des morts."

Après avoir préféré les fantômes, puis se battre et enfin après avoir été préférée par la mort, Ava revient et choisit l'amour ! Et ce sera le tome de la maturité pour notre jeune héroïne, avant le dernier tome prévu pour 2015. Rappelons qu'Ava est une jeune adolescente qui a cette particularité depuis qu'elle est petite, de voir les fantômes et surtout de pouvoir les écouter et de leur permettre de passer dans l'Au-delà, car Ava est une "consolatrice". Sans trop dévoiler les précédents tomes, ici Ava sort du coma tout en s'étonnant d'une drôle de révélation : elle surprend sa mère en pleine conversation avec Harald (Harald est un fantôme vieux de plusieurs siècle, Viking de son état et l'allié de Ava), ce qui signifie une chose étonnante : sa mère peut elle aussi voir les fantômes. Tout en digérant la nouvelle, et en tentant de démêler les fils de son histoire de famille tortueuse, Ava va devoir se battre (de nouveau !) contre certains fantômes, vraiment méchants et très mal intentionnés, mais va également tenter de faire le tri dans sa vie amoureuse tumultueuse, et tout cela sans se départir d'un humour toujours très présent.

Riche en actions, en rebondissements, ce quatrième tome de la série de Maïté Bernard est très bien ficelé. Notre héroïne - toujours aussi peu à l'aise avec les vivants - est décidément du côté de ses fantômes avec qui elle a lié des liens solides. Mais surtout, son personnage gagne en épaisseur, ses aventures lui feront prendre de grandes décisions. Quant à ses relations amoureuses, Ava se montre fidèle à elle-même : très pragmatique, déconcertée et peu encline à la discussion ! L'héroïne s'affirme, dans ses rapports aux autres, avec elle-même également. L'intrigue m'a parue plus creusée que les précédents, le récit aussi gagne en maturité, des secrets seront levés, d'autres évoqués... Bref on dévore ce quatrième tome avec enthousiasme, et on s'attache de plus en plus à Ava.

Un petit mot sur les titres des chapitres, très pince-sans-rire, et qui font mouche à chaque fois comme "Ava a l'esprit d'aventure mais elle est mineure", ou encore "Ava se demande si entre un problème de maths et un problème de garçons, elle ne préfère pas le premier" !

 

Posté par Caroline Dumont à 17:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Ava préfère les fantômes de Maïté Bernard

Nouveau commentaire