24 février 2014

Il était une fois des ados sages comme des images....

comme_des_images

"En trente ans, entre trente ans entre ces murs, je n'ai jamais vu ça. Je n'ai jamais vu une tripotée de crétins pareils. Vous avez un niveau que je n'attendrais pas chez des sixièmes ! Des obsédés sexuels et des drogués de l'écran. Génération Y, génération Z, génération X, plutôt oui ! Je n'avais jamais vu jusqu'à aujourd'hui, quelqu'un se vautrer devant un téléphone portable les jambes écartées, au mépris de sa vie et de son avenir. Oh! mais ce n'est pas seulement de votre faute, mes pauvres enfants ! Il y a des claques qui se perdent puisqu'on a plus le droit de vous dire quoi que ce soit..."

Ça y est le décor est planté, le ton est donné ! Lycée Henri-IV, on y entre pour travailler, on est conditionné pour réussir, penser à son avenir, à sa carrière, à son ascension sociale... tel est le quotidien des ados qui fréquentent cet établissement et pourtant chacun y vit sa vie d'ados, entre amour, copains, sortie...

C'est l'histoire de Léopoldine, de Iseult (sa soeur jumelle), leur meilleure amie, de Timothée et d'Aurélien, tous les quatre promis à un bel avenir. Léo (Léopoldine) va rompre avec Tim (Timothée) et celui-ci pour se venger, va pirater le listing informatique du lycée et envoyer à tous (parents, profs, élèves...) une vidéo perso et "coquine" que Léo lui avait envoyé quelque temps avant leur rupture ! C'est le coup de semonce, on avait encore jamais vu cela ! Léo va devoir affronter le regard de tous, les rumeurs, les moqueries. Mais surtout elle va pouvoir compter sur le soutien de sa meilleure amie, qui souhaite ne pas voir cette vidéo, qui la soutient coûte que coûte. Elles vont faire front...

Mais la plus touchée par cet évènement n'est pas celle qu'on croit... Léo s'en sortira. C'est Iseult qui est la plus  bouleversé, blessée. Cet évènement va faire sauter chez elle, des verrous. Son mal-être va exploser, ses rancoeurs envers la meilleure amie de Léo qui était sa meilleure amie avant, vont enfin voir le jour. Elle laisse éclater au grand jour sa non-envie de continuer dans ce lycée,  son rêve étant d' intégrer une école de dessins. Toute cette rancoeur éclate aux yeux de tous, dans l'incompréhension la plus totale, personne n'avait rien vu venir...

Clémentine Beauvais nous livre ici, un roman fort sur l'adolescence et surtout sur le danger que peut représenter internet. Elle nous donne un récit brut, sans détour, avec des termes crus (appelons un chat un chat !). Une réflexion sur l'adolescence, sur le milieu scolaire et la pression qui peut y voir le jour. Une réflexion sur l'amitié, sur les sentiments amicaux, leur sincérité, leur valeur, réflexion sur la vie des ados et de la violence qui peut envahir leur univers (moquerie, harcèlement). Un roman sans concession qui nous tient en haleine... avec une couverture très fraîche qui m'a trompée sur la teneur du récit.

Un bon moment de lecture.

Posté par VirginieDelattre à 14:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Commentaires sur Il était une fois des ados sages comme des images....

    Lecture intéressante et douloureuse pour moi aussi, avec cependant des touches d'humour noir, j'y ai noté aussi une tension homosexuelle même si ce n'est pas l'enjeu du roman.
    J'ai lu "les petites reines" de cette auteure, le thème du harcèlement y est aussi présent, par contre il est traité avec beaucoup d'humour. Une lecture pour les plus jeunes.
    Merci Virginie

    Posté par rita cadillac, 11 septembre 2015 à 18:59 | | Répondre
Nouveau commentaire