10 décembre 2013

L'anniversaire de Pierre Mornet

L'anniversaire

"Je me souviens de l'air parfumé. C'est le printemps, c'est mon anniversaire. Nos robes comme des pétales de fleurs jettent sur l'herbe des éclats pastels."

Dans un temps imprécis, une jeune femme brune semble tomber et c'est en enfance que sa chute la conduit. Alors, telle Alice, elle dort et sombre. Elle se réveille, en robe bleue, le jour de son anniversaire. Les souvenirs affluent, images d'une fixité étonnante, comme prisonnières du prisme de la mémoire - des jeunes filles entourées de fleurs, une partie de cache-cache, les éclats de rire, un bois sombre... Et dans les ténèbres, émerge la Reine de la Nuit. Puis arrive une petite fille blonde, d'une grande douceur, prisonnière de la Reine. L'amitié a éclot et ne peut se défaire, notre petite fille brune décide d'aller affronter la Reine de la Nuit. Tout est d'une splendeur inouïe dans cet album fascinant, qui laisse la part belle aux images, toujours placées en page de droite. L'air envoûtant des jeunes filles, la nature fleurissante et féconde, qui devient à la tombée de la nuit, inquiétante : derrière ce monde surréaliste et merveilleux, le conte perce sous la poésie du récit. Teinté d'incertitudes (l'amie existe-elle vraiment ou n'est-ce que le double de la brune, tel que semble nous le dévoiler la double-page où les visages des deux jeunes filles paraissent chacun le reflet de l'autre - même regard mélancolique sous les franges, mêmes joues délicatement rosies). Mais peu importe ce flou, l'important reste le voyage, parsemé de coquelicots, d'oiseaux superbes et exotiques, mais aussi de ténèbres et de déluge. Nerval nous est cité en exergue : Le rêve est une seconde vie. Un beau songe émerge alors de cet abîme, on regagne la réalité, le voyage fut court, l'éblouissement du lecteur, infini...

Le rêve est une seconde vie

Au gré de ses différents travaux (je pense notamment aux illustrations de couvertures de nombreux romans - notamment ceux de Mary Hooper ou encore Eva Ibbotson, mais aussi à la superbe affiche qu'il avait créé pour Keren Ann), l'univers de Pierre Mornet est reconnaissable entre mille - unique et ouvrant grand la porte sur un imaginaire onirique. Cet album n'échappe pas à la règle, nous laissant le temps de sa lecture, la joie de retomber en enfance, comme son héroïne, émerveillés par tant de beauté singulière.

tous les livres sur Babelio.com

Posté par Caroline Dumont à 18:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur L'anniversaire de Pierre Mornet

Nouveau commentaire