26 août 2013

Frangine de Marion Brunet

Frangine

Frangine, un titre familier associé à une couverture chaleureuse qui nous évoque instantanément la complicité dans une fratrie. Cette fratrie est celle de Joachim et de sa petite soeur Pauline. Le roman débute sur la rentrée scolaire, celle de Joachim, bien rôdé déjà au lycée puisque entrant en Terminale, et puis celle de Pauline, la petite dernière, qui passe d'un collège où tout le monde se connaît, à un grand lycée où l'on se perd dans la masse, où pour suivre il faut se constituer un rôle, entrer dans un moule, posséder le bon jean, la bonne coupe de cheveux, les bons amis, bref maîtriser les codes d'un univers pas forcément amical. Et comme le précise Joachim, entre la vie réelle et la vie familiale, il y a un fossé dense... Car il le dit lui-même, sa famille c'est "de l'édredon plume d'oie. Du savoureux. Du doux, très doux." Et surtout, si l'entrée au lycée va être difficile pour Pauline - et le fut un peu pour Joachim auparavant, c'est surtout que dans la fameuse fiche de renseignements demandée par les profs en début d'année, il faut mettre la situation des parents - père et mère - sans aucune autre option possible. Donc quand on a deux mamans, comme nos deux héros, et que l'on est né par PMA, ce n'est pas forcément évident de rentrer dans les fameux critères demandés par le lycée - autant par les instits que par les autres élèves...

Joachim va donc voir sa petite soeur rentrer en seconde, et au fil des semaines devenir de plus en plus mutique, secrète et triste. Mis au ban par sa classe, pour des raisons homophobes, ignobles, Pauline va tenter de s'en sortir. Joachim de son côté, va fermer les yeux - occupé par sa vie d'adolescent : les copains, les sorties et surtout les filles, ou plutôt "la" fille tant il est captivé par sa petite amie, Blandine. Puis il va atterrir et comprendre le mal causé à sa soeur et essayer de la faire sortir de son silence.

Parallèlement à leurs histoires, on suit celle de Maline et Julie, les deux mamans, deux beaux personnages fouillées psychologiquement, qui elles aussi vivent une période délicate, chacune de leurs côtés.

Ce roman parle évidemment de l'homoparentalité, où plutôt de sa réception, souvent dure et inhospitalière autant de la part d'ados de quinze ans que d'adultes et des propres membres d'une famille. Mais le roman est avant tout un roman sur la famille, sur ce qui constitue une famille, ce qui fait son équilibre et sur l'amour qui s'en dégage. J'ai particulièrement été sensible à ce climat de tendresse, d'affection qui règne justement dans la maison de Joachim.

Le récit aborde le harcèlement moral - j'ai été choqué par certaines répliques venant d'adolescents entre eux, des choses crues, cruelles, où l'on se rend compte que la bêtise n'a pas de limite et que les suiveurs sont légions.. Et j'ai aimé la façon dont les problèmes se résolvent, le discours de Pauline, sa façon d'être à la fois fragile et courageuse. Un bel appel à la tolérance. Mais ce qui m'a le plus plu - et qui est tout entier contenu dans le titre - c'est le regard de Joachim évoluant tout au long du roman sur sa soeur : un regard à la fois naïf, pur, tendre, inquiet, parfois surprotecteur, et enfin confiant et fier de la belle évolution de sa petite soeur. A noter, le superbe dernier chapitre qui achève le roman dans un bel état de grâce.

Et puis il y a l'écriture de Marion Brunet qui m'a happée tout de suite, à la fois simple, touchante, avec une belle prose où la violence des insultes au lycée tranche littéralement avec l'atmosphère lumineuse du foyer familial. Un très bon roman, qui en plus de nous livrer une belle histoire d'amour fraternel, fait voler en éclat tous les clichés insidieux qui peuvent exister. A faire lire au plus grand nombre autour de soi.

"On devient plus fort avec le temps. Quand on a une vie différente, on prend ces risques-là : rejets, ruptures, critiques. On peut regretter, se cacher dans un trou. Ou alors on décide d'être bien, on se bat et on mène la vie qu'on veut comme on l'aime."

Posté par Caroline Dumont à 17:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur Frangine de Marion Brunet

Nouveau commentaire