05 juillet 2013

Je suis un arbre de Carole Zalberg

Je suis un arbre

Carole Zalberg nous invite ici, au travers de ces quelques pages (85 pages et oui c'est peu mais si intense !), à découvrir le quotidien de Fleur.                                                                                              

Fleur est lycéenne et elle a pour meilleure amie Louna. Ces deux là se sont trouvées. Elles ont en commun le fait d'avoir une vie pas banale. Elles se soutiennent l'une l'autre.

"On s'est assise l'une à côté de l'autre : rien de plus respectueux d'une zone interdite qu'une autre zone interdite. C'était reposant et nouveau de ne pas avoir à faire d'effort pour se protéger. Un peu étourdissant aussi. Comme si des milliers de papillons avaient battu des ailes au même instant dans mon coeur et dans ma tête. C'était si bon et si simple d'être seules ensemble. Il a fallu des semaines pour qu'on commence à se raconter un peu nos vies... A la longue on s'est retrouvées avec tout un tas de choses en commun, des choses difficiles à dire qui, avec n'importe qui d'autre nous aurait fait honte..."

Fleur a la particularité d'avoir une "maman horizontale". Une maman alcoolique, une maman aimante mais alcoolique.

"L'alcool s'est imposé tout doucement. Un verre ou deux, au début, pour se prouver le courage de ne pas nous laisser en plan, moi, mes repas à préparer, mes otites, mon envie de jouer... Les premiers temps de ma vie, j'ai pu être contre le corps chaud de ma mère autant que je voulais. C'est sans doute comme ça que j'ai su , une fois pour toute qu'elle m'aimait... Bien sûr d'autres choses m'ont manqué. Mais savoir ça, qu'on est aimé, ça vous tient debout..."

Avec l'alcoolisme tout s'est inversé, c'est Fleur qui a pour rôle de protéger, d'aider sa mère, de tenir la maison, préparer les repas... Tout cela avec beaucoup de patience, d'amour, quelquefois de honte, au détriment de sa vie d'ado. En effet, elle n'invite jamais personne à la maison (peur de retrouver sa mère couchée dans les escaliers, ivre morte), elle ne sort pas le soir (peur que sa mère ne sorte en quête d'alcool et ne se perde ou se laisse entraîner dans un bar et ne sache plus rentrer).

Fleur est un arbre, aussi parce qu'elle est grande et costaud mais surtout parce qu'elle a du devenir le pilier de cette maison, de cette vie.

Je suis un arbre fait partie d'e la collection "D'une seule voix". Cette collection nous propose des textes à lire d'un souffle, abordant des thèmes délicats de vie d'ados, des textes courts mais souvent très intenses.

Posté par VirginieDelattre à 15:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Je suis un arbre de Carole Zalberg

    Le titre de ce roman m'interpelle : au-delà du rapport avec le prénom de l'héroïne et de l'aspect solidité/pilier que tu évoques, y a-t-il des parallèles avec l'arbre ? le rapport à la nature ? Merci de ton éclairage ! Sophie

    Posté par Sophielit, 07 avril 2015 à 16:02 | | Répondre
Nouveau commentaire