06 mai 2013

Mud Sur les rives du Mississippi

mud-sur-les-rives-du-mississippi-2

Un conte initiatique dans un cadre magnifique... On pense évidemment à Mark Twain, avec ces deux jeunes adolescents, Ellis et Neckbone qui passent leurs journées à explorer les rives du Mississippi en bateau. Rives qui sont pour eux, un paradis sans contraintes, plus protecteur que leur propre cellule familiale... Tous les deux ont 14 ans, et un entourage pas forcément simple : Ellis fuit la maison parentale chaque matin, en surprenant des conversations de ses parents sur le point de  divorcer. Neckbone, lui, n'a jamais connu ses parents et vit avec son oncle, plongeur et dragueur invétéré à ses heures perdues... Un jour, les deux garçons découvrent sur une île, un bateau échoué dans un arbre. Ils décident d'en faire leur cachette, leur endroit rien qu' à eux. Mais lorsqu'ils y montent, ils découvrent que quelqu'un s'y est déjà installé...

Mud, c'est son nom, se cache sur cette île. Un homme énigmatique, recherché, qui cherche à récupérer son ancienne amoureuse.  Ellis souhaitant croire de toutes ses forces à cette relation qu'il considère comme l'amour absolu, devient intrigué, voir fasciné par Mud. Les deux jeunes garçons vont alors décider de l'aider.

Conte sombre, où l'onirisme fascine. Les attributs de Mud lui confèrent tout son mystère : serpents tatoués sur le corps, les feux de joie qu'il fait régulièrement pour se protéger du mauvais oeil; l'homme a de nombreuses superstitions, courantes dans le Sud des États-Unis. L'île où est réfugié Mud a un côté magique et dangereux : l'homme dort dans les arbres, les serpents au venin mortel y sont légions. La splendeur sauvage du fleuve et le charme solaire des deux jeunes adolescents ajoutent au film une beauté rare.

Le jeu d'acteurs est à saluer, les deux garçons sont bouleversants de naturel, l'acteur jouant Neckbone m'a fait fort penser à River Phoenix dans Stand By me. Quand à Mud, joué par Matthew McConaughey, il parvient à être à la fois charismatique, trouble et pathétique s'accordant aux différentes visions qu'a Ellis de lui. La mise en scène est incroyablement fluide à l'image de ce fleuve parcouru par les deux ados, et le film est magnifié par la puissante cinégénie des paysages.

Mais, Mud c'est aussi un film sur la fin de l'enfance, où les jeunes héros sont confrontés à certaines vérités, petites et grandes claques de la vie : la révélation d'un monde où les sentiments des adultes sont souvent plus complexes, où les héros mentent, où les garçons de quatorze ans se mettent soudainement à avoir les yeux rougis par les larmes devant la fille qui les a déçus. Ellis cherche une définition à l'amour, lui conférant un idéalisme bien trop grand... Il ressortira de cette aventure, non pas déçu, mais grandi, plus mûr, comme dans toute fable.

Posté par Caroline Dumont à 10:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Mud Sur les rives du Mississippi

    Réussir à capter cet "esprit de l'enfance" voilà ce que réussit Jeff Nichols à travers les tribulations des deux adolescents. Ce film s'apparente également, par ses magnifiques prises de vue au film de R.Redford "Et au milieu coule une rivière". Le dernier plan à bord du bateau, fixe un instantané où tout semble possible! A voir absolument!

    Posté par rita cadillac, 09 mai 2013 à 20:26 | | Répondre
Nouveau commentaire