24 avril 2013

"Il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé." Albert Einstein

tarja

TARJA

Jean-Noël Sciarini 

« …Au collège sans prétention, j’ai une sacrée réputation : ils disent tous que je suis une salope…. Je suis si populaire que j’ai même droit à mon propre groupe sur facebook : Si toi aussi tu penses que tarja est une salope… »

Tarja est une lycéenne suisse, passionnée par Albert Einstein et  Carl Gustav Jung (psychologue suisse), qui traîne derrière elle une sacrée réputation. On l’a dit facile.

Elle nous livre dans ce récit un moment de sa vie qui aurait tout pour être belle. Elle vit dans un milieu aisé, elle a avec elle, Léon, son p’tit bouddha, son meilleur ami. Mais comme elle le dit, elle n’est pas un salope, elle a juste la faiblesse de tomber trop facilement amoureuse, y compris de Bastien C., un de se professeurs en qui elle a cru et en qui elle avait confiance.

De cette relation d’un soir, restera ce que Tarja appellera par la suite son petit roi, et qui pour l’instant la laisse dans un désarroi qui l’amène à vouloir commettre l’irréparable. Elle est sauvée de justesse par Léon, sa grossesse est dévoilée.

 Commence alors une conversation entre elle et son petit roi. Conversation durant laquelle Tarja nous dévoile un terrible secret, qui la hante, la rend malheureuse et pour lequel elle a versé toutes les larmes qu’elle avait en elle. En effet Tarja a perdu sa meilleure amie d’enfance, Jessica qu’elle aimait d’amitié.

 Ce livre nous confit un récit très onirique, malgré sa dureté. En effet Tarja croit beaucoup aux théories d’Albert Einstein sur la possibilité de mondes parallèles.

Mondes parallèles qu’elle invente pour mieux se protéger : « L’imagination est plus importante que la connaissance ». A. Einstein.

Ces mondes virtuels font de ce récit, un récit non linéaire, dont les informations qu’il nous dévoile ne sont pas toujours ce qu’elles sont, mais plutôt ce que Tarja aimerait qu’elles soient…. « En chacun de nous existe un autre être que nous ne connaissons pas. Il nous parle à travers le rêve et nous fait savoir qu’il nous voit différent de ce que nous croyons être » Carl Gustav Jung.

Toujours accompagnée de son petit bouddha, Tarja finira par accepter la mort de Jessica. Et puis surtout elle finira par accepter que son petit roi ne soit pas le fruit d’une nuit d’amour comme elle aurait aimé qu’il le soit. Mais le fruit d’un abus de faiblesse de la part d’un adulte qui a abusé de sa situation.

 « …Ceux qui au collège te diront que tu es l’enfant de la honte, ne les écoute pas. Ou alors réponds-leur : Vous vous trompez, je suis un roi, né d’un aigle et d’un colibri…Comme le ciel est bleu, ou E=mc2, notre vie sera belle, mon enfant… »

Récit magnifique. A réserver à des lecteurs avertis.

Posté par VirginieDelattre à 14:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Commentaires sur "Il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé." Albert Einstein

Nouveau commentaire