15 avril 2013

16 ans, franchement irrésistible

16 ans franchement irrésistible

Une nouvelle année scolaire pour Jess, l'héroïne de 16 ans ou presque, torture absolue et de 15 ans, charmante mais cinglée ! Suite aux vacances passées avec sa famille et son amoureux, Fred, Jess a hâte de retourner au lycée annoncer l'homosexualité de son père, ainsi que sa relation avec Fred. Or ceci n'est pas du goût de Fred, qui préfère que cela reste secret. Mortifiée, Jess se dispute avec lui et commence l'année par une foule de catastrophes toutes plus farfelues les unes que les autres....

Un nouvel épisode, que j'ai trouvé moins rythmé que les autres, tournant un peu en rond. J'avais beaucoup apprécié le précédent tome, qui, se déroulant pendant les vacances, était très dépaysant, et laissait la part belle au père de Jess, personnage absolument génialissime et tordant. Dans ce troisième volet, Jess m'a paru un peu pénible avec ses problèmes de midinettes (Fred l'aime-t-il vraiment ?) et son aveuglement pour la quasi-totalité des évènements qui lui passent sous le nez et que le lecteur anticipe facilement.

J'ai cependant toujours eu le même plaisir à la lecture des aventures de Jess et de sa famille. Encore un gros coup de coeur pour le personnage de sa grand-mère, qui se délecte de crimes télévisuels en dégustant des tasses de chocolat chaud ! Et chaque chapitre débute par un commandement envoyé par le père de Jess du genre : "Tu ne passeras pas ta journée vautrée sur le canapé, tu feras une promenade, au moins jusqu'au frigo" ou encore : "Tu ne regarderas pas des films réservés aux adultes, pour l'éducation sexuelle le zoo c'est bien mieux" !

Ce troisième tome comprend pourtant quelques scènes d'anthologies : une promenade sans culotte pour Jess, un japonais fort enclin à la courbette et amoureux de sa mère, des quiproquos frôlant le non-sens et toujours un sens de la réplique et une imagination plus que développée chez notre adolescente déjantée !

"Il ne restait plus qu'une solution à Jess. Elle bondit hors de son lit, poussa sa mère au passage et se précipita dans la salle de bains. Elle s'y enferma puis ouvrit tous les robinets, remplit un verre d'eau et imita une série de haut-le-coeur. Ensuite, elle vida le verre d'eau dans les toilettes pour imiter un vomissement. Etait-elle assez convaincante ?
Sa mère l'appela d'un air inquiet en frappant à la porte de la salle de bains. Jess se souvint que les sonorités de la langue française n'étaient pas très lointaines d'un vomissement. Elle se rappelait fort heureusement des prénoms du dialogue qu'ils avaient étudié la veille en français : Edouard et Gérard.

- Edouard ! cria-t-elle. Gérard ! Edouard !

- Ma chérie ! appela sa mère depuis le palier. Tu es malade ?"

Posté par Caroline Dumont à 18:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur 16 ans, franchement irrésistible

Nouveau commentaire